les 10 phrases à retirer de son vocabulaire pour devenir une personne à succès

« On ne peut ne pas communiquer » disait Watzlawick en le mentionnant comme l’un  des axiomes de communication défini par l’école de Palo Alto.  Cet axiome à caractère atemporelle nous amène à nous poser quelques questions telles que pourquoi communiquer et comment le faire ?  Communiquer c’est interagir avec autrui. Nous naissons dans une organisation et nous nous en allons au sein  de celle-ci donc quoi de plus normal que d’interagir avec elle. Cette interaction   peut se faire à travers plusieurs canaux comme la parole, les geste, les signes, etc. une étude nous a révélé que  la  parole est  le canal le plus utilisée, ceci étant il est donc important que nous soignons nos phrases non pas dans une dynamique de forme mais dans une dynamique de fond . Plusieurs auteurs se situant le domaine de développement personnel à l’instar de Robert KYOSAKI, Napoleon Hill, DEEPACK Cpobra parle  du pouvoir de nos mots très souvent connu sous le vocable de « loi de l’attraction ». Cette loi stipule que tout  ce que  à quoi nous pensons  nous le créons, ce que nous ressentons   nous  l’attirons, ce que nous imaginons nous le devenons mais et surtout cette loi nous montre à quel point nos mots créent notre réalité.

Dans notre environnement qui est bien évidemment l’environnement camerounais je suis très souvent sujette à ce genre de phrase, toutes aussi péjorative que non constructive  les unes que les autres.je vous ai listé plus bas les 10 phrases les plus récurrentes selon un ordre décroissant tout en vous expliquant les raisons pour lesquelles il faut les bannir.

1) je suis pauvre ou alors en franco-anglais (je ne suis pas moi boboh)

Cette phrase essaye tout simplement de traduire dans la plupart des cas l’absence de finance ou alors le manque d’argent.  Mais si on se réfère à la signification exacte du mot «  pauvreté », on se rendra compte que celui-ci ne traduit pas seulement l’absence de finance mais aussi l’absence des choses nécessaire à la vie comme l’amour, une famille, l’intelligence, la foi, etc. Par extension la pauvreté a un caractère de pérennité contrairement au manque de finance  qui à un caractère éphémère car dit-on «  l’argent c’est le flow »

Pour les prochaines échéances vous pouvez tout simplement dire » j’ai pas d’argent » ou « j’ai pas de sous »

2)  Je n’aime pas trop la lecture, je préfère écouter de la musique pendant mes heures libres.

C’est la réponse de plusieurs jeunes à la question  « que faites-vous  de vos heures libres ? » ; sur un échantillon de 100 personnes 90 vous donneront cette phrase. Les  livres comparativement à de la musique ou les réseaux  sociaux est un lieu où se trouve toutes les informations et mêmes les connaissances dont vous avez besoin pour devenir la personne à succès que vous êtes destiné à être.  Un livre lu est égale à une connaissance acquise qui est égale à un pas vers le succès.

3)  Je suis malchanceuse ou alors la malchance me suit

A ce genre de phrase j’ai souvent envie de demander la malchance c’est quoi ?? Je ne sais pas ce que c’est. Lorsque vous prononcez des mots aussi péjoratifs  vous vous attendez franchement à ce que qu’est ce qui se passe dans votre vie ? Nos phrases émettent également des ondes qui alimentent nos vies. C’est à dire une phrase négative attire le négativisme sur vous.

4)  Je ne peux pas le faire, c’est trop dur !

J’aime bien me référer  au célèbre auteur   HENRI FORD qui  dit   peu importe ce que vous déciderez vous le ferez. Il veut par-là interpeller notre mental et nous montrer  que tout est une question de choix ; si vous dites que vous pouvez le faire vous le ferez de même que  si vous dites que vous ne pouvez pas le faire vous ne le ferez pas.

5)  Qui ?? moi ?? jamais … !!!

Nous y voilà avec la phrase de la rue (morte de rire) .elle est souvent employée pour répondre à une affirmation  négative à votre égard qui vous parait irréalisable. Elle est  une preuve de votre orgueil,  votre ego, et surtout votre autosuffisance ; 03 facteurs qui vous empêcheront d’avancer et d’avoir du succès..

6)  Les sorciers veulent me tuer, je suis maudit.

Très souvent prononcer lorsque l’on fait face à beaucoup de difficulté, cette phrase témoigne de votre incapacité à assumer vos erreurs, de votre désir ardant de toujours vouloir rejeter la faute sur quelqu’un et par ricochet votre immaturité. Apprenez à assumer votre erreur et à changer de méthode quand tout va mal, au lieu de capituler et dire n’importe quoi.

7)  On a toujours fait ça comme ça.

C’est à ce niveau que tout se gâte, pourquoi ? Vous vous posez sans doute la question  alors voici quelque éléments de réponses : lorsque vous prononcez une phrase pareille de façon simple vous nous renvoyez l’image d’une personne qui est   réfractaire au changement, d’une personne qui n’aime pas faire d’effort mental.   Dans un monde en plein effervescence, une personne à succès sera celle-là qui aura su s’adapter aux nouvelles règles et saisir les nouvelles opportunités.

8) Cette personne ne réussira pas, il/ elle est moins intelligent(e), en plus c’est un(e) délinquant(e).

 Ici c’est un exemple banal pour illustrer toutes les choses négatives que vous prononcez quotidiennement à l’égard d’autrui. Lorsque vous faites une affirmation négative sur une personne, de prime à bord cela signifie que vous l’avez pensé et vous avez émis. Des ondes négatives. Une onde émis se propage en direction de la personne certes ; mais puisque elle est émise par vous, vous attirez également du négatif sur vous, donc en gros vous vous faites du mal à vous-même. Bénissez les autres, souhaitez leurs du bonheur, de la réussite, et de la richesse car  vous les souhaitez à vous-même et vous les attirez vers vous.

9)  On verra çà demain

Cette tendance à  remettre tout à demain est un véritable  frein lorsque l’on aspire au succès ou alors à devenir une personne  de renommée. Même si en   réalité   nous l’avons tous à la bouche (ahahaha).  Le temps est une denrée extrêmement rare, je dirai même la plus rare de l’univers  par conséquent il faut s’en servir avec soin et exploiter ce dont nous en disposons.

10)  je suis là ou voici mes restes.

 Plusieurs personnes aiment se fondre dans ce type de réponse pour répondre à la question « comment tu vas ? ». Cette réponse  permet pas à votre interlocuteur de  situer votre état actuel/  « je suis là » traduit une forme de constance, cette phrase laisse transparaître une certaine indécision, un léger manque de sûreté et de maîtrise de votre mental.  Une personne à succès dira  « je vais super bien et toi ? » Même si dans le fond il ne va pas très bien, il le dira avec fierté  et assurance pour imposer à son cerveau  et son corps d’aller mieux.

J’espère qu’à la fin de cet article vous commencerez immédiatement la pratique.

A  Très Vite !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s